Différents systèmes sont utilisés en fonction des caractéristiques des poussières à traiter (granulométrie) et de leur quantité.

Air Clean réalise ces types d’installation (dépoussiérage à sec) pour divers secteurs parmi lesquels l’industrie mécanique, sidérurgique, alimentaire et celle de production du ciment.

En général la filtration par voie sèche est adaptée pour le traitement de gaz secs, du moment que la présence de substances liquides entraînerait l’obstruction rapide des moyens filtrants. En présence de gaz saturés, les systèmes par voie humide sont normalement plus indiqués.

Air Clean est en mesure de sélectionner cas par cas la meilleure technologie pour l’application spécifique.

Cyclones

Les cyclones sont des systèmes de captage et de neutralisation des poussières à basse énergie.

Le principe de fonctionnement se base sur la force centrifuge qui fait en sorte que les particules de poussière à traiter adhèrent aux parois du cyclone, avant d’être recueillies sur le fond du cyclone même.

Une variante des cyclones est constituée par les multi-cyclones, soit plusieurs cyclones qui fonctionnent en série. De cette manière, il est possible d’augmenter l’efficacité et la capacité de traitement.

Très souvent, les systèmes de type cyclone sont utilisés comme pré-séparateurs en amont de systèmes adaptés à l’élimination des poussières fines. En outre, les cyclones sont appropriés du fait qu’ils sont pensés pour le captage de poussières de forte granulométrie

À sec, ils peuvent être utilisés pour la récupération de matières premières dans le domaine industriel, par exemple la poussière de plâtre ou pour la séparation de poudre alimentaire, en amont de systèmes adaptés pour le captage de poudres fines. Les cyclones peuvent être utilisés comme systèmes dégrossisseurs chaque fois que le flux de masse de poussière est important et qu’il faut donc protéger les systèmes de filtre de l’air.

Filtres à cartouche

Dans les filtres à cartouche, les poussières sont captées sur des cartouches filtrantes revêtues d’un matériel synthétique.

Afin d’augmenter la surface de captage, le matériel filtrant est souvent plié ou plissé.

Il est possible d’installer des systèmes de nettoyage automatiques : ces systèmes au moyen d’air comprimé nettoient et séparent la poussière captée et régénèrent la cartouche en séparant la poussière captée qui retombe au fond du filtre.

Le système filtres à cartouche, même s’il est moins efficace et moins performant que les filtres à manches, est indiqué dans tous les cas où l’espace à disposition est réduit.

Filtres à manches

Dans les filtres à manches, le captage des poussières a lieu à travers des manches filtrantes particulières.

Les matériaux utilisés dépendent du type de poussière à traiter. Par exemple, on peut utiliser des tissus anti-statiques dans le cas d’applications à risque d’explosion.

En outre, il existe des manches filtrantes spécifiquement étudiées pour le captage de poussières lors du traitement d’effluents gazeux à haute température. Le nettoyage des filtres à manches est généralement effectué de façon automatique par l’intermédiaire de l’injection temporisée d’air à haute pression.

Les manches filtrantes sont normalement logées dans des conteneurs de forme parallélépipédique. La collecte des poussières a lieu sur le fond de ces conteneurs à travers des trémies particulières pour être ensuite déposées au moyen de soupapes à bille, de vis ou plus simplement de clapets ou vannes à guillotine.

Filtres à poches

La filtration des poussières peut être effectuée en interposant aux flux à traiter de simples filtres réalisés en matériel synthétique Filtres à poches La filtration des poussières peut être effectuée en interposant aux flux à traiter de simples filtres réalisés en matériel synthétique.

Il existe également des cellules filtrantes lavables réalisées en matériel métallique.

Ces systèmes sont souvent utilisés non seulement pour le dépoussiérage mais aussi pour la neutralisation des brumes oléagineuses dans le domaine industriel.