Par rapport aux techniques de neutralisation conventionnelle (scrubbers chimiques, charbons actifs, oxydation thermique), ce procédé a l’avantage d’avoir un faible impact sur l’environnement (absence de produits chimiques à éliminer, transformation effective des substances polluantes et non simple transfert sur un support adsorbant, faible consommation énergétique) et de n’engendrer que de faibles coûts de gestion.

Les systèmes biologiques sont efficaces tant pour le traitement de composés inorganiques que pour le traitement des composés organiques.

Ces systèmes sont largement utilisés pour éliminer les odeurs qui proviennent des stations de dépuration municipale et d’unités de traitement des déchets solides urbains (compostage et digestion anaérobie).

Les avantages liés à leur utilisation ont suscité un accroissement des activités de recherche afin d’étendre leur emploi aussi au secteur industriel. Ce procédé a entraîné tant l’amélioration des procédés que l’utilisation de nouveaux supports filtrants.

Air Clean a réalisé des unités de traitement biologique dans les secteurs suivants: alimentaire, industrie du plastique, fonderies, industrie du papier, traitements superficiels, transformation des déchets d’animaux.

Il existe différents types de systèmes biologiques. Ils ont été récemment classifiés en trois familles: biofiltres, biotrickling et bioscrubbers.

Sur la base de l’étude des caractéristiques de chacune des applications spécifiques, Air Clean est en mesure de proposer le procédé et le support le mieux adapté, en incluant certaines technologies propriétaires couvertes par un brevet.

Familles de systèmes biologiques pour le traitement de l’air